Destination-Tunis
Votre guide gratuit, pour découvrir pour de bon la Vraie Tunisie !

Voici un nouvel article consacré aux plages sauvages de Tunisie. Aujourd’hui il s’agit de la plage d’El Haouichet, plage perdue entre Tabarka et Bizerte sur la Côte Nord.
 

Accès

Depuis Tunis, prenez l’autoroute jusqu’à Bizerte (c’est l’occasion de se ravitailler au marché très pittoresque). Prenez ensuite la route nationale 11, juste à la sortie du pont de Bizerte, elle se dirige vers l’ouest. Si tout va bien, vous longerez le lac de Bizerte puis le lac d’Ichkeul sur votre gauche. Roulez en gardant cette direction pendant 28 km, tout droit vers l’Ouest. Vous arrivez alors à un carrefour en Y, prenez la route à droite : normalement un panneau y indique El Haouichet (Attention 500 m plus loin il y a un 2ème carrefour en Y, ne vous trompez pas!). Poursuivez cette route sur 9 km en direction du Nord-Est puis prenez à gauche. Continuez en direction du Nord-Ouest sur 8 km puis enfin prenez à droite plein Nord.

Cette route vous amènera directement en 3km jusqu’à la plage d’El Haouichet, vous traverserez alors de magnifiques panoramas.
Voir le lien Google Map retraçant l’itinéraire depuis Tunis.
 
Coordonnées géographiques
37°17’38.00″N
9°34’35.45″E
 

Plage d’El Haouichet

La plage s’étend sur environ 800 m. Sur le côté Ouest, au pied du djebel, la côte est plutôt rocheuse et contentera certainement les pêcheurs. Un minuscule port de pêche est implanté à quelques centaines de mètres : vous pourrez y guetter le retour des barques pour négocier quelques poissons frais.

Du côté Est, 3 plages sablonneuses se succèdent, entrecoupées de petits caps rocheux. Au dessus de la 3ème plage (la plus à l’Est), un campement de petites maisons en pierres taillées est en construction. Il s’agit du gîte de Dar El Jenna (Site Internet, Page Facebook).
Vous pourrez également planter votre tente sur cette plage plus isolée à l’Est, à l’abri des rochers. Vous y trouverez une source d’eau douce bien rafraîchissante!
 
A faire
Libre à vous d’organiser vos activités. Comme il n’y a pas de structure commerciale, n’oubliez pas de prendre un parasol, l’ombre y est rare.
Vous pourrez bien évidemment profiter de la baignade, jouer dans les vagues, faire un foot/volley/ pétanque dans le sable.
Si vous voulez profiter des fonds rocheux et y débusquer quelques poissons, les côtes rocheuses sous le djebel sont idéales.
Vous pourrez également marcher vers l’ouest et escalader le djebel afin de profiter d’une vue magnifique sur la région.

Enfin, comme pour tout site naturel, respectez-le ! Repartez avec tous vos déchets et n’hésitez pas à ramasser également les déchets apportés par la mer. C’est peut-être ingrat, mais pensez à préserver les lieux pour votre prochaine visite, pour les pêcheurs locaux, pour la nature.

Vue sur la plage : le petit port au 1er plan puis les différentes plages
Vue sur la plage : le petit port au 1er plan puis les différentes plages

 

A découvrir dans la région

  • A l’aller, les amoureux de la nature pourront faire une visite au Parc Naturel d’Ichkeul
  • Si vous continuez vers Tabarka, arrêtez-vous à Sejnane. Vous pourrez y visiter des ateliers de poteries traditionnelles et rencontrer les femmes qui maîtrisent cet art (attention, il s’agit de poteries cuite au soleil (et non dans un four), elles sont donc très fragiles et sensibles à l’humidité)
  • Au retour, faites un détour par Bizerte et passez la soirée à siroter un verre autour du Vieux Port

 
Bonne baignade !
 

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci pour cette belle balade, cette région délaissée par les autorités mérite le détour. Petite correction les poteries de Sejnane ne sont pas des poteries sèches, elles sont cuites à ciel ouvert, c’est vrai qu’elles sont fragiles, certaines bien travaillées résistent plus que d’autres. Il faut bien les emballer.

    1. Bonjour,
      Nous avons effectué la modification, nous vous remercions chaleureusement pour cette remarque.
      Julien

Laisser un commentaire