Bonjour à tous ! Nouvelle randonnée, cette fois autour du Parc de la Feija ! Cette rando se déroule dans les grandes forêts de l’ouest tunisien, dans une nature encore préservée.

Auteur Philippe
Rédigé par Philippe
Voir les 14 articles de Philippe !
logo update Mise à jour le 25 avril 2020

Accès

De Tunis prendre l’autoroute de Béja. Continuer jusqu’à Jendouba et poursuivre sur 35 km jusqu’à Gardimaou. De là, prendre la direction de la frontière algérienne, le parc est indiqué après Gardimaou. Il se situe à alors 20 km environ.

Temps de trajet
2h30 depuis Tunis.

Coordonnées géographiques
36°29’44.53″N
8°18’26.11″E

Difficulté :

  • Durée : 5 à 6 heures
  • Dénivelé : 450 mètres
  • Sentier : permanent
  • Technicité : parcours long

Itinéraire de la randonnée au parc de la Feija


Description du parc de la Feija

Géographie

Le parc national d’El Feija se déploie à l’extrémité de la chaîne montagneuse de la Kroumirie, adossée à l’Algérie. Il a été créé en 1990 et couvre une superficie de 2632 ha avec une zone de protection intégrale formée par les 417 ha de la réserve à cerf de Berbérie.

Le climat y est tempéré. Les hivers sont très humides avec chaque année quelques jours de neige. Les étés sont à l’inverse secs. De nombreuses collines et falaises forment le relief de la région, avec une altitude variant de 550 à 1150 m. Le point culminant du parc est connu sous le nom de Statir.

Champs d'herbe rase. Au fond, de gros blocs de pierre, cachés sous la brume.
La brume au sommet du Statir.

Faune et flore

La principale espèce du parc est le cerf de Berbérie (Cervus elaphus barbarus). Parmi les autres mammifères du parc, on peut citer le sanglier, le chacal, le renard, le lièvre, la belette, le hérisson, la genette, la mangouste, le porc-épic, le chat ganté, la chauve souris…

Deux cerfs et deux biches observent, dans un champ
Les cerfs de Berbérie

Parmi les oiseaux, on cite l’aigle botté, la bécasse des bois, la buse féroce, le grand corbeau, le faucon pèlerin, la perdrix gambra, le pigeon ramier, la tourterelle des bois, le pic de Levaillant, le pinson des arbres, le geai des chênes, le coucou gris, la huppe fasciée, le hibou, la chouette, l’épervier, la fauvette, le merle, le bruant, le serin…

Parmi les reptiles, on a la tortue grecque, la couleuvre vipérine, la vipère lébétine.

La forêt recouvre environ 90 % de la superficie du parc. Deux essences dominent le paysage : le chêne Zen et le chêne liège. La zénaie d’El Feija est l’une des plus belles d’Afrique du Nord.

Chêne-lièges écorchés de leur écorce.
Chêne-lièges écorchés de leur écorce.

Le parc comprend la réserve des cerfs et un enclos d’observation de ces animaux. Plusieurs zones récréatives ont été aménagées près des sources et points d’eau, dont l’une se trouve à Statir (sommet du parc).

Trois cerfs aux aguets
Durant les mois d’août et de septembre, vous entendrez les cerfs bramer.

Préservation

II est à signaler que 140 familles vivent autour du parc national d’El Feija et qu’ils contribuent de plus en plus à la sauvegarde des différentes composantes de ce bien naturel et culturel.

Il est possible de passer quelques jours dans le parc; il propose en effet des hébergements d’extérieur très sympathiques. Nous ne les avons pas utilisés.

Le parc de la Feija a été classé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008. Les renseignements ci-dessus sur le parc proviennent en partie de la page du site de l’UNESCO.


Description de la randonnée au parc de la Feija

Plusieurs chemins aménagés par le Service des Forêts parcourent le parc. Il y en a même quelques uns balisés (attention cependant, le balisage est souvent défectueux). Il est aussi possible de se faire accompagner par un guide, garde forestier.

La randonnée présentée fait environ 16 km et est de difficulté moyenne. Elle dure environ 5 à 6h. Il est donc nécessaire de la démarrer assez tôt dans la journée, en hiver pour rentrer tôt, en été pour éviter les fortes chaleurs. Il est bien sûr possible de la raccourcir.

Attention, il faut prévoir des vêtements chauds et imperméables! Pour l’exemple nous y étions début novembre 2010 et arrivés au sommet, nous avons été surpris par un vent glacial et humide comparable au blizzard et par quelques flocons de neige! Ne pas hésiter à s’équiper de gants et d’un bonnet en dehors de la saison estivale!

Il existe un éco-musée dans le parc mais nous n’avons pas eu le temps de le visiter.

Si vous n’avez pas rencontré de cerfs de Berbérie, ne vous inquiétez pas, à la fin de la randonnée, le parcours passe devant l’enclos des cerfs. Il est alors possible des les admirer.

Enfin un détour vers le Kef Nekcha, rocher à pic de 64m de hauteur est indispensable. Un escalier taillé dans le roc permet d’atteindre le sommet d’où la vue est magnifique. Déconseillé aux personnes sujettes au vertige!

Piton rocheux.Un escalier taillé et une rambarde permettent d'atteindre facilement le sommet.
Le Kef Nekcha.
Collines et forêts, dans la brume
La vue depuis le Kef Nekcha : un peu bouchée ce jour là!

Pour prolonger votre séjour dans la région

Voilà encore un magnifique coin de la Tunisie, calme et très peu fréquenté. Le parc est proche des sites archéologiques de Chemtou (30km), de Bulla Régia (50km). Une idée pourrait être de loger au parc pendant 2 ou 3 jours lors de la visite de cette région, et de rayonner chaque jour vers un site différent.

  • Hébergement à Ghardimaou : le centre Aïn Soltane est une auberge agréable et bien tenue. Plus d’informations sur sa page Facebook : Centre Aïn Soltane, ou par téléphone au (00 216) 98 545 529.

Encore une fois, bonne découverte !


Laisser un commentaire

Cet article a 8 commentaires

  1. Hatem

    merci pour le fichier google earth 🙂

  2. Nawel

    C est bien écrit. Je vous remercie !

  3. Nader

    Bonjour pouvez vous SVP nous indiquer Itinéraire de la rando
    il n’apparait pas sur le site

  4. centre ain soltane

    Pour contacter le centre : (00 216) 98 545 529
    Facebook : centre ain soltane jendouba

  5. PPot

    Pour loger près de Feija, il y a le nouveau centre de camping et bingalows de Ain Soltane (voir la page fb centre aïn soltane)

  6. Malek

    Bonjour Philippe,
    Vous dites qu’on peut loger à un endroit au niveau du parc pour faire des visites des sites mitoyens, pouvez vous me donner plus de détails, je suis intéressé de faire le tour de la région.

    Merci.
    Malek