Bonjour à tous !  Cet article décrit une nouvelle randonnée sur le Djebel Zaghouan, en passant par le Col Vert. Notre départ se situe au mausolée de Sidi Bou Gabrine (700m). Cette randonnée sera de nouveau l’occasion de découvrir des paysages magnifiques, avec des falaises uniques en Tunisie. Chasseurs d’images: n’oubliez pas vos appareils photo!

Attention : cette randonnée est très difficile, sur des sentiers très escarpés, avec des dénivelés positifs et négatifs importants. A faire avec un groupe restreint de randonneurs expérimentés (10 personnes semble un maximum).

Accès

Pour s’y rendre, depuis Tunis : prendre la route de Zaghouan, tout simplement (c’est indiqué dès la sortie Sud de Tunis). Compter un peu moins d’une heure de route. Il est également possible de venir depuis Hammamet et Nabeul, en 1h.

Dans Zaghouan, suivre les panneaux “Temple des Eaux”, depuis le rond-point du Magasin Général. Il y a environ 2 km. La route grimpe au-dessus de la ville, en passant devant la Garde Nationale puis devant le siège du gouvernorat. Après quelques zig-zag au milieu des cyprès, on arrive au niveau du Temple des Eaux puis devant l’écomusée. Poursuivre sur cette route goudronnée qui grimpe en lacets sur environ 7km jusqu’au mausolée de Sidi Bou Gabrine, départ de notre randonnée.

Temps du trajet
Environ 80 km soit un peu plus d’une heure depuis Tunis, en fonction de la circulation bien entendu!

Coordonnées géographiques
36°22’16.88″N
10°06’22.55″E

Difficulté :

  • Durée : 6 heures
  • Dénivelé : 700 mètres, avec deux fortes ascensions et deux descentes très abruptes
  • Sentier : difficile, escarpé et rocailleux
  • Technicité: parcours long et descente difficile car pierreuse. De bonnes chaussures de rando sont indispensables. Au sommet, un vent froid peut souffler : prévoir des vêtements adaptés

Itinéraire de la rando

Description de notre randonnée sur le Djebel Zaghouan (par le Col Vert)

La rando débute donc au mausolée de Sidi Bou Gabrine. Il est possible de s’y garer. Le site, idyllique, est situé sur un promontoire rocheux. L’altitude permet, même en plein été, de retrouver des températures moins caniculaires qu’en plaine. Un sentier assure la liaison avec le Temple de Eaux en contre-bas. Cela peut déjà faire l’objet d’une rando peu difficile, à coupler avec une visite du site archéologique du Temple des Eaux, par exemple.

Pour une grande journée de rando, il est préférable de venir avec de l’eau en bouteille plutôt que de puiser dans les citernes du mausolée.

Le mausolée surplombant la plaine de Zaghouan
Le mausolée surplombant la plaine de Zaghouan

Départ vers le col Vert

La randonnée nous fera faire le tour du djebel Zaghouan, en passant par le Col Vert. Tout débute au mausolée. Gravir le talus au dessus du parking puis traverser la prairie surplombant la route goudronnée. En passant, vous pouvez observer l’ancien puits au diamètre impressionnant. En haut de cette prairie, sur la droite, un petit chemin un peu caché prend la direction du Grand Pic. Emprunter cet ancien chemin de mineurs sur environ 2 km, jusqu’à l’aplomb du grand pic.

Au niveau de la combe principale, quitter le chemin et commencer l’ascension du pic, en se dirigeant vers le Col Vert. Impossible de louper ce col, il forme une belle entaille permettant le passage vers la grande plaine située sur le versant opposé. Admirer le paysage magnifique et la vue sur cette plaine : au loin, le djebel Zriba et son ancien village berbère Zriba Olia (une rando plus facile permet de découvrir ce site étonnant).

Le passage du col Vert
Le passage du col Vert
La vue sur la plaine, 400m plus bas, et le djebel Zriba en toile de fond.
La vue sur la plaine, 400m plus bas, et le djebel Zriba en toile de fond.

Versant opposé

Entamer la descente du versant Est du col. Attention, celle-ci est très pierreuse et assez périlleuse, prenez votre temps!

Première partie de la descente, juste sous le col.
Première partie de la descente, juste sous le col.
Deuxième partie de la descente, avant d'arriver dans les grands éboulis.
Deuxième partie de la descente, avant d’arriver dans les grands éboulis.

Arrivé au pied des falaises, nous vous proposons de faire une petite pause, pendant laquelle vous pourrez vous restaurer, vous amuser à escalader les énormes blocs de pierre détachés de la montagne ou tout simplement admirer le grand pic de Zaghouan, 2ème sommet le plus élevé de la Tunisie avec ces 1295m.

Vue sur le grand pic de Zaghouan. A droite, la combe que nous venons de descendre.
Vue sur le grand pic de Zaghouan. A droite, la combe que nous venons de descendre.

Nous reprenons la randonnée sur un petit chemin, permettant de longer les crêtes sur notre gauche. Vous croiserez certainement plusieurs troupeaux de moutons et de chèvres ou quelques vaches accompagnées de leur veau (comme souvent sur les djebels tunisiens).

Un troupeau sous le Grand Pic.
Un troupeau sous le Grand Pic.

Sur la droite du chemin, passer devant des champs de fèves ou d’orge cultivés dans une terre fertile mais très pierreuse par de courageux paysans. Plus loin, le sentier arrive à proximité d’une ferme abandonnée récemment.

Une des fermes abandonnée, peut être trop exposée au risque d'éboulement...
Une des fermes abandonnée, peut être trop exposée au risque d’éboulement…

Poursuivre ce chemin jusqu’à surplomber un petit village en contre-bas d’un petit sommet planté de pins d’Alep.

Une montagne voisine, plantée de pins d'Alep.
Une montagne voisine, plantée de pins d’Alep.

Minute Gastronomie

Les graines contenues dans les pommes de pin d’Alep, appelées zgougou, sont utilisées dans la fabrication de l’assida zgougou, crème succulente décorée de fruits sec. Elle est servie traditionnellement le jour du Mouled, anniversaire de la naissance du Prophète. Vous trouverez plus d’informations en visitant l’article consacré à ce dessert.

Retour par le “Col des Antennes”

Terminons cette petite pause culinaire et revenons à notre objectif principal! Concentrons-nous désormais sur l’ascension assez difficile d’un deuxième col que nous appellerons “le Col des Antennes” en suivant un petit chemin pierreux bien délimité qui serpente dans la pente.

Au sommet, le vent peut s’engouffrer entre les deux versants, couvrez vous bien!

Une vue encore une fois magnifique! Au fond, un point blanc : le village berbère de Zriba, entre deux falaises !
Une vue encore une fois magnifique!
Au fond, un point blanc : le village berbère de Zriba, entre deux falaises !

Passer vers le côté Ouest du col. Une route goudronnée mène aux antennes de télécommunication, c’est le Poste Optique. Ne vous approchez pas, il s’agit d’un terrain militaire.

Notre randonnée se poursuit vers le Sud, sur un petit chemin peu visible au départ, qui grimpe légèrement et surplombe la route goudronnée.
Raccourci : Les plus fatigués pourront redescendre jusqu’au mausolée Sidi Bou Gabrine en reprenant la route.

Pour ceux qui ont encore des réserves, prendre donc le sentier et l’emprunter sur environ 1,5 km, jusqu’à un petit col donnant sur le versant nord du Grand Pic.

Vue sur les djebels Bent Saidane, Fkirine et Bargou (très léger, sur la droite) depuis le col.
Vue sur les djebels Bent Saidane, Fkirine et Bargou (très léger, sur la droite) depuis le col.

Longer les crêtes sur votre droite jusqu’à surplomber le mausolée de Sidi Bou Gabrine. Entamer la descente vers le mausolée.

La descente en aplomb du mausolée.
La descente en aplomb du mausolée.

Attention, cette descente est assez périlleuse et glissante. La fatigue de cette fin de randonnée s’ajoute encore à la difficulté. Prenez votre temps!

Voilà la fin de cette belle marche ! J’espère que cette randonnée sur le djebel Zaghouan, par le Col Vert, vous laissera d’excellents souvenirs (et sans doute quelques ampoules 😉 ).

N’oubliez pas, arrivés au parking, de prendre 15 minutes pour des étirements qui vous éviterons des douleurs dans les jambes le lendemain!

Pour compléter cette rando

  • Variante : il est possible, une fois arrivé au “Col des Antennes”, de poursuivre en descendant la route goudronnée jusqu’au mausolée. La rando est du coup un peu moins fatiguante
  • Kaak el warka : n’oubliez pas de faire une petite pause dans Zaghouan pour acheter les succulents kaaks, auprès de pâtissiers ou de familles
  • Patrimoine : profitez-en, s’il vous reste un peu de temps, pour flâner au niveau du Temple des Eaux. Il s’y trouve un café prisé, permettant de recharger les batteries ;). Vous pouvez également faire un hammam dans la médina de Zaghouan !
  • Autres randos : nous décrivons deux autres randonnées dans le secteur, permettant de grimper au Grand Pic : l’une au départ de Sidi Bou Gabrine, l’autre au départ de Sidi Medien

Laisser un commentaire

Cet article a 7 commentaires

  1. D

    Bonsoir Philippe- fautes vous toujours les randonnées?

  2. Anthony

    Bonjour, j’hésite entre partir de Sidi Medien ou partir du mausolé de Sidi Bou Gabrine. C’est pour cette semaine (mi-mars 2018). Quelqu’un a une recommandation?

    1. Julien

      Bonjour Anthony,

      Si tu prévois l’ascension du Grand Pic, le départ de Bou Gabrine sera plus rapide et pus direct.
      Depuis Sidi Medien, il faudra rajouter quelques heures de marche.

      Si tu prévois la rando du Col Vert, comme décrit ici, mieux vaut partir de Bou Gabrine. Sidi Medien est beaucoup trop loin, pour le coup.

      Bonne rando !

  3. Fatnassi Abdallah

    Bonjour,
    J’aimerai bien faire ce tour lors de mon prochain passage en Tunisie.
    Peut-on obtenir les coordonnées d’un guide pour faire cette rendonnée svp?
    Merci

    1. Julien

      Bonjour Abdallah,
      Je ne connais pas de guide officiel sur Zaghouan.
      2 solutions :
      Soit tu imprimes notre circuit. Si le temps est clair, il n’y a pas de grand difficulté.
      Soit tu te rapproches d’une association de randonnée (je pense notamment à l’Association Tunisienne des Randonneurs, je sais qu’ils randonnent régulièrement à Zaghouan).

      Bonne rando !
      Julien

  4. Clément Balaÿ

    salut, cette rando est très belle et bien commentée dans ton article, un peu entraîné il aussi possible après le col vert de gravir le grand pic et revenir ensuite passer le col. Tu es toujours en Tunisie ?