Journée à l’éco-ferme de Mornag


Bonjour à tous !
 
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’Eco Ferme de Mornag.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un endroit boueux, au milieu de vaches et moutons. Non, cette structure est plutôt un lieu de rencontre, de découverte, qui concilie science et nature, tradition et modernité. Une belle occasion de sortir du centre-ville, tout en s’instruisant sur des techniques agricoles respectueuses de l’environnement.
 

Accès

L’accès à l’Eco Ferme est facile depuis Tunis.

Prenez l’autoroute A1, direction le sud. Sortez à la sortie Radès, celle qui va vers le stade et vers Hammam Lif. Dans la bretelle, prenez tout de suite à droite, comme si vous alliez à l’usine automobile.

Au rond-point, tournez à gauche et longez l’autoroute. Au second rond-point, prenez à droite et traversez l’oued Meliane en direction de Mornag. Ensuite, c’est tout droit sur 3,6 km précisément! Vous passez devant Happy Land, un parc d’attraction pour enfants à votre droite. Prenez alors la première route à droite, faites 200 mètres : vous êtes arrivés. L’Eco Ferme se trouve sur la gauche, le long de la palissade.

Vous pouvez vous aider de ce plan GoogleMap pour trouver la ferme.
 

Concepts développés

L’Eco Ferme de Mornag est, à ma connaissance, un concept unique en Tunisie. Le but principal est pédagogique : montrer que des techniques ancestrales sont équivalentes voire meilleures que les techniques actuelles.

Sur le terrain recouvert d’oliviers, différents thèmes sont abordés de façon ludique. Le fondateur et gérant est Amine Draoui, jeune scientifique reconverti dans ce projet éco-responsable. Il vous guidera dans les jardins et vous montrera les différents espaces aménagés.
 

Jardin méditerranéen

Tout un secteur de l’Eco Ferme est occupé par le jardin méditerranéen. Ici, de nombreuses variétés de plantes sont installées, toutes provenant de Tunisie ou adaptées au climat tunisien.

Lavande, romarin, sauge ...

Lavande, romarin, sauge …

Trois thèmes sont développés autour de ce jardin :

  • Plantes méditerranéennes : les plantes adaptées au climat méditerranéen poussent seules, n’ont pas besoin d’arrosage même en pleine canicule. Certaines espèces de cactus importées d’Afrique du Sud et de Californie, où le climat est également méditerranéen, sont également adaptées. Le message que souhaite faire passer Amine : Inutile de chercher des plantes exotiques, qu’il faudra remplacer dans 2 ans, nous avons de quoi agrémenter nos jardins ici !
  • Plantes médicinales : la végétation méditerranéenne possède souvent des vertus médicinales, utilisées de façon traditionnelle ou industrielle. Amine est intarissable sur ce sujet, il pourrait parler des heures sur les vertus du pistachier, du henné, du thym, des feuilles de câpre, de l’armoise…
  • Plantes aromatiques : roulez une feuille entre vos doigts, et devinez de quelle plante il s’agit ! Bon courage, il y a de nombreuses variétés !

Cactus californiens

Cactus californiens


 

Agriculture durable et raisonnée

La production agricole occupe un espace important à l’Eco Ferme. Mais ici, pas de fertilisant ni de monoculture. Amine est partisan d’une agriculture raisonnée, c’est-à-dire respectueuse du cycle de vie de la plante.

Ainsi, 40 variétés d’oliviers sont plantées ! Avec autant de caractéristiques différentes : période de récolte, durée de conservation, couleur, goût, usage.

L’Eco Ferme assure une petite production de légumes, en testant des méthodes de productions ancestrales, avec une mise en jachère régulière, par exemple. En fonction de la saison, vous trouverez des pommes de terre, du blé, des piments ou bien des citrouilles.

Charrue tractée par la force animale

Charrue tractée par la force animale


L’Eco Ferme est également un lieu de sauvegarde des variétés locales. Amine tente en effet de stocker et de replanter des espèces oubliées, notamment des variétés de blé qu’il a dénichées dans la campagne tunisienne. Souvent, ces variétés résistent mieux au climat tunisien, mais sont moins productives.

Enfin, Amine étant hydrogéologue, il est obligé d’évoquer l’irrigation !

Pour cela, il a construit un puits et vous montrera par l’exemple les différences entre un puits djerbien (à auto-vidange) et un puits égyptien (à balancier). Il pourra également vous expliquer comment faire pousser un pied de pastèque grâce aux raquettes des figuiers de Barbarie (région de Kairouan), ou pourquoi les gargoulettes de Djerba permettent à la terre de rester humide.

Ces techniques, traditionnelles et rudimentaires, sont adaptées à certaines régions et à certaines cultures. Elles sont souvent plus performantes et plus économes que les techniques actuelles…

Le puits de l'Eco Ferme

Le puits de l’Eco Ferme


 

Habitats éco-responsables

Au fil de ses recherches et de ses rencontres, Amine a pu développer un autre domaine intéressant : la construction éco-responsable.

La question posée au départ est simple : Peut-on construire facilement, avec une meilleure isolation, moins cher, avec des matériaux renouvelables, avec des techniques connues et exportables?

La réponse est apportée par les différents bâtiments construits sur le site : Oui, c’est possible !

  • Technique de l’adobe : l’adobe est tout simplement une brique en terre sèche (argile, eau, paille). C’est l’une des techniques de construction les plus anciennes, notamment en Iran (Bam) et en Amérique du Sud. Le concept est simple : on mélange terre, eau et paille, on mets tout çà dans un moule, et on fait sécher.
    Une brique en adobe et son moule

    Une brique en adobe et son moule

    Avantages : ces matériaux sont disponibles presque partout et offre une bonne isolation.

    Désavantage : la sensibilité à la pluie. Avec un bon toit et un enduit, cette technique est adaptée en Tunisie.

    A l’Eco Ferme, c’est l’étable qui est construite en adobe.

    L'étable de l'Eco Ferme, construite en adobe

    L’étable de l’Eco Ferme, construite en adobe

  • Technique du ballot de paille : On fait des ballots de paille qu’on ajuste les uns aux autres, puis on recouvre d’enduit.
     
    Avantages : cette technique est très facile à mettre en œuvre, très économique. L’isolation est exceptionnelle (fraicheur l’été, chaleur l’hiver). Enfin, le matériau est 100% recyclable par l’estomac des vaches !

    Désavantage : le risque d’incendie. Ce risque est supprimé en compactant bien les ballots de paille ce qui empêche la combustion.

    La guest-room de l’Eco Ferme est construite avec cette technique, ainsi que la boutique.

    La guest-room, construite en ballots de paille

    La guest-room, construite en ballots de paille

  • Technique en sacs de terre : cette technique est tout simplement hallucinante ! Elle consiste à remplir des sacs de terre ou de sable pour former des boudins et à les empiler en formant un dôme. Un igloo, en quelque sorte.
    La Ruche, faite en boudins de sable

    La Ruche, faite en boudins de sable


    Matériel nécessaire : un sac de terre par tour (il faut trouver des sacs de 20m de long, certes !), 35 tonnes de sable/terre, 10 jours de travail pour 3 personnes. Les coûts sont faibles, il faut surtout prévoir un peu de sueur. Encore une fois, imbattable !

    Avantages : très bonne isolation, lumière à volonté (il suffit de placer des tubes lors de la fabrication (et on peut même jouer avec des filtres de couleur)). Cette technique résiste aux séismes (en cours de développement en Iran par exemple), résiste aux inondations, résiste au feu, résiste aux conflits armées (mur de sable de 50cm d’épaisseur…).

    Désavantage : difficile de faire de grands espaces et des étages.

    Amine a bien entendu testé cette technique, le bâtiment s’appelle La Ruche. C’est devenu l’emblème de l’Eco Ferme.

    L'intérieur de La Rûche

    L’intérieur de La Rûche


    Le toit de La Rûche : une plaque de plexiglas permet d'assurer une bonne luminosité

    Le toit de La Rûche : une plaque de plexiglas permet d’assurer une bonne luminosité

 

Activités proposées

L’une des volontés d’Amine, c’est de faire découvrir et expliquer ses idées. Ainsi, l’Eco Ferme organise des journées à thèmes durant l’année, ouvertes au grand public. C’est l’occasion de journées conviviales autour d’un thème de saison.

A la ferme

En décembre/janvier, ce sont les Olives Days, journées consacrées à la récolte des olives, au pressage et à l’extraction de l’huile.

En mars/avril, les activités se concentrent autour du potager et des plantes aromatiques.

En juin/juillet, c’est le blé qui est à l’honneur, avec récolte et concassage.
 
Des activités sportives sont également possibles, comme la slack-line, unique en Tunisie! Depuis la tour, il est maintenant possible de pratiquer l’escalade, ou bien de faire une descente en tyrolienne. Ca décoiffe ! Cette tour permet d’avoir une belle vue plongeante sur la ferme. Y sont également organisées des soirées Astronomie.

Vous pouvez également choisir de rester plusieurs jours, en dormant à la guest-room et en profitant de l’ombre des oliviers l’après midi. Régulièrement, Amine accueille des personnes qui souhaitent participer aux travaux de la ferme.

Enfin, une boutique a été aménagée et propose des produits locaux (de la ferme ou de partenaires), comme des épices, de l’huile d’olive, des céréales, quelques poteries.

La Tour, d'où la vue sur la ferme est intéressante

La Tour, d’où la vue sur la ferme est intéressante


 

Hors de la ferme

Enfin, Amine peut encadrer des activités de pleine nature : visite archéologique (Oudhna), rando, canyon sec. Demandez-lui !

Moment de détente sous un olivier de l'Eco Ferme

Moment de détente sous un olivier de l’Eco Ferme


 

Contacts

Amine Draoui, au (00 216) 26 882 435 ou par mail mornagecofarm@gmail.com

Vous pouvez contacter Amine en passant par Facebook, sur la page EcoFerme et le groupe Bin El Widyen. Vous y trouverez notamment les événements à venir à l’Eco Ferme.
 
 
Bonne découverte !
 
 
Retour à la page consacrée à l’écotourisme en Tunisie  




Pour aller plus loin
Partager cet article
Print Friendly, PDF & Email

Mots clefs

Sur le même thème
  • Visite d’un atelier de céramique dans la médina de Tunis - Découvrez la confection de pièce de céramiques artisanales, au coeur de la médina de Tunis !
  • La briqueterie de Tozeur - Visite de la briqueterie de Tozeur, d'où proviennent les matériaux qui font la richesse architecturale de la ville

  • A propos Julien
    Créateur et administrateur de ce site, j'en suis logiquement le principal rédacteur. Expatrié durant 2 ans sur Tunis (2008-2010), j'ai eu l'occasion de parcourir en long et en large ce magnifique pays. J'y retourne régulièrement pour y retrouver amis et anciens collègues. J'en profite également pour continuer à découvrir de nouveaux sites. Et il reste encore tellement à faire ...

    5 réponses à Journée à l’éco-ferme de Mornag

    1. elyess berrrahal dit :

      si c est possible afficher les prix d une journée avec et sans activités et avec et sans dejeuner si c est possible

    2. Zayneb Dhahbi dit :

      J’ai visité les lieux avec mes amis et c’était fantastique! Amine est très accueillant! Il nous a bien guidé. La ferme est originale et il existe plusieurs activités à essayer vivement!!

    3. ecoleprimaire dit :

      Salem brabi
      Nous sommes une école privée La Récrée, comment peut-on visiter votre ferme et est ce 26 882 435 est le seul numéro disponible à contacter?

    Laisser un commentaire