Rando à Korbous


Bonjour à tous !

Depuis Tunis, par beau temps, on observe facilement ces montagnes qui se jettent dans la mer de l’autre côté du Golfe de Tunis. C’est le massif de Korbous, abritant plusieurs sources thermales. Le lieu est unique en Tunisie, incontournable !

De nombreuses activités y sont faisables : randonnée, baignade, plongée, thermalisme… Voici donc une proposition de randonnée, permettant de découvrir Korbous depuis la montagne.
 

Accès

Depuis Tunis, prendre la route du Cap Bon, en passant par Hammam Lif puis Soliman. En sortant de Soliman, la route traverse un oued, il faut tourner 300 mètres après vers la gauche, en direction de M’Rissa, puis Aïn Oktor.
Ne pas suivre le panneau ‘Korbous Déviation’, il mène à Korbous, mais ce n’est pas le côté qui nous intéresse aujourd’hui.
 
Temps du trajet
Environ 0h45 de route depuis Tunis, en fonction de la circulation pour sortir de la capitale !
 
Coordonnées géographiques
36° 47.629’N
10° 33.785’E
 
Difficulté : Peu difficile

  • Durée : 4 heures
  • Dénivelé : 300 mètres
  • Sentier : se perd sous le maquis, mais plutôt facile à suivre
  • Technicité : un passage peut être difficile pour rejoindre la piste. Ensuite, à part les égratignures, pas de souci !

 

Itinéraire de la rando

🙂 Astuces 🙂

  • Pour imprimer le plan, ouvrir le fichier suivant avec le logiciel GoogleEarth.
  • En cliquant sur les icônes, faites apparaître le nom des points principaux de la rando.
  • Pour voir la route d’accès, cliquez sur Plan puis dézoomez.

Description de la rando

 
Le principe est relativement simple : depuis Aïn Oktor, il faut rejoindre une ancienne piste qui se trouve à flanc de montagne, et qui rejoindra Korbous. Depuis le parking, cette piste est difficilement repérable. Mais elle est bien là 😉

La balade commence donc par le plus dur ! La grimpette se fait donc sur le versant opposé, droit dans la pente, à travers thym, romarin, buis, et autres arbustes méditerranéens. Ca pique un peu, mais les senteurs sont sublimes !

Il faut prévoir environ 20 minutes pour atteindre la piste visée. Et de là, le panorama sur le Golfe de Tunis devient intéressant :

Romarin dans la maquis au dessus de Korbous

La vue depuis le maquis est magnifique. Vous remarquez que la broussaille au 1er plan est composée de romarin…

Une fois la piste atteinte, il suffit de l’emprunter, vers le nord-est (la mer sera sur la gauche). Etant donné qu’elle est très peu fréquentée, la végétation a largement repris ses aises. Résultat, le passage est régulièrement inextricable, encombré notamment de romarins et d’oliviers :

Un arbuste barre le sentier au dessus de Korbous

Un arbre barre le sentier. Un parmi tant d’autres !

Autre particularité du massif, ce sont de minuscules grottes formées dans les blocs de grès. Sous l’effet du vent, et de la pluie, certains blocs se sont partiellement désagrégés, formant ces petits abris sympathiques :

Une petite grotte taillée dans le grès de Korbous

Petite cavité dans les grès : idéal pour casser la croûte à l’abris du soleil.

Depuis ce promontoire, se dessine enfin Korbous. La station thermale, que nous surplombons de près de 200m, se niche au creux d’un vallon abrité :

Korbous, au creux d'une crique. Au fond, la colline de Sidi Bou Saïd.

Korbous, vu depuis le maquis. Au fond, on devine la colline de Sidi Bou Saïd.

Il est possible, depuis le promontoire, de rejoindre directement Korbous, en descendant directement dans la pente.
Sinon, la piste continue vers le nord-est. On rejoindra alors la route qui vient de Takelsa, puis Korbous par cette même route.

Le retour vers Ain Oktor se fait également par cette route, qui surplombe la mer. Signalons que cette route, magnifique, n’est faisable qu’à pied, suite à un effondrement il y a quelques années…
 
Allez, une petite dernière photo pour vous inciter à faire cette rando !

La station de Korbous, en bord de mer.

Korbous, ses thermes et hammams. En haut, on distingue la piste de la randonnée.


 
A bientôt !
 
Voir l’article donnant une explication du géothermalisme de Korbous !
 
Retour à la liste des randonnées proposées  




Pour aller plus loin
Partager cet article
Print Friendly, PDF & Email

Mots clefs

Sur le même thème
  • Rando sur le djebel Rihane - Cette randonnée se déroule dans les collines, sans trop de dénivelé. Parfait pour les enfants de 8-15 ans qui cherchent à se défouler !
  • Rando au Col Vert sur le djebel Zaghouan - Nouvelle rando sur le djebel Zaghouan, avec une boucle autour du Col Vert et un passage sur le versant Est. Gros dénivelé en perspective !
  • Randonnée au Djebel Sidi Abderrhamane (Cap Bon) - Belle rando sur la crête formant le Cap Bon, avec des vues grandioses sur la mer et les plaines agricoles.
  • Rando sur le grand pic du Djebel Zaghouan (face Nord-Ouest) - Rando vers le Grand Pic de Zaghouan par son versant Nord-Ouest, au départ de Sidi Bou Gabrine. Attention, ce parcours est très difficile et très technique !
  • Rando sur le Grand Pic du djebel Zaghouan (face Sud) - Rando vers le Grand Pic de Zaghouan, en empruntant le versant Sud. Ce parcours suit les traces d'anciennes exploitations minières.
  • Rando dans le canyon de Midès - Cette rando se déroule dans le cadre majestueux du canyon de Midès, le plus sauvage des oasis de montagnes de la région de Tozeur
  • Rando sur le Djebel Fkirine, versant Ouest - Partez à l'ascension d'un massif offrant un panorama unique
  • Rando à Kef Chgeg, du côté de Mateur - Découverte d'un site naturel étonnant, où la faune et la flore sont très variées
  • Randonnée au parc de la Feija - A la recherche du cerf de berbérie, au cœur d'un parc naturel classé
  • Rando sur le Djebel El Ansarine - Marche dans un massif sauvage, à moins de deux heures de Tunis
  • Rando à El Haouaria - Rando vers l'épave, les falaises et les criques de l'extrémité du Cap Bon

  • A propos Julien

    Créateur et administrateur de ce site, j’en suis logiquement le principal rédacteur. Expatrié durant 2 ans sur Tunis (2008-2010), j’ai eu l’occasion de parcourir en long et en large ce magnifique pays. J’y retourne régulièrement pour y retrouver amis et anciens collègues. J’en profite également pour continuer à découvrir de nouveaux sites. Et il reste encore tellement à faire …


    Laisser un commentaire